Les écosystèmes centralisés et décentralisés permettent d’appliquer différents types de fonctionnement. C’est pourquoi nous allons expliciter dans cet article la différence entre un écosystème centralisé et décentralisé.

Que sont les écosystèmes centralisés ?

Dans un marché de données centralisé, les données sont proposées via un emplacement centralisé (Fruhwirth, Michael & Rachinger, Michael & Prlja, Emina., 2020). Cela signifie que les données peuvent être téléversées dans une variété de formats vers un point centralisé tel qu’une place de marché, un lac de données ou tout autre type d’infrastructure disponible.

Un exemple d’écosystème de données centralisé serait la plateforme d’échange de données Dawex. Dans ce modèle, Dawex agit comme une place de marché centralisée pour les acteurs privés qui fournissent, achètent et échangent des données provenant de diverses sources. Le modèle centralisé est le modèle le plus couramment pratiqué dans les écosystèmes de données aujourd’hui.

Qu’est-ce que les écosystèmes décentralisés ?

Le modèle décentralisé est un modèle plus récent de l’écosystème de données créé dans un effort d’innovation, en particulier lors de l’utilisation de données personnelles (données relatives à un individu). Dans un marché de données décentralisé, « les actifs de données sont chez le fournisseur et l’utilisateur de données, en utilisant par exemple une blockchain » (Fruhwirth, Michael & Rachinger, Michael & Prlja, Emina., 2020). Cela signifie que des infrastructures techniques telles que des API ou des technologies blockchain sont mises en place pour construire des voies permettant aux bases de données de communiquer entre elles et de transmettre des données.

Un exemple de ce type d’écosystème décentralisé est celui de Visions dans le projet Oriane, dans lequel une variété d’acteurs, tant publics que privés, se connectent à une API leur permettant d’envoyer et de demander des données de tous types par le biais de l’infrastructure commune. Outre des modèles commerciaux cohérents, les règles de gouvernance pour ces types d’écosystèmes sont incroyablement importantes pour assurer la stabilité de l’écosystème.

Si les types d’orchestrateurs et la nature de l’écosystème peuvent avoir un impact sur la gouvernance et l’infrastructure de ces écosystèmes. Il est également important de comprendre les acteurs qui participent à ces écosystèmes, car ils ont eux aussi un impact sur la façon dont les échanges sont réalisés.

 

A découvrir aussi : Nouveau modèle de partage des données : » les écosystèmes de données ».